Domaine Thermal de Mondorf-Les-Bains
LUXEMBOURG
Renseignements et RDV : +352 23 66 67 05

Laser NdYag

Le laser Yag permet de traiter les varicosités et télangiectasies, petites veines rouges ou bleues situées au niveau des jambes, ainsi que les vaisseaux situés au niveau du visage.
La chaleur induite par le laser va entrainer une photocoagulation des vaisseaux qui vont en quelques semaines s'atténuer puis disparaitre.

Traitements vasculaire: varicosités, couperose, érythrose et angiomes

Les lasers vasculaires sont utilisés pour éliminer les petits vaisseaux qui donnent la couleur rouge à la peau (couperose, érythrose), sans affecter les tissus environnants. 

Certains lasers comme les lampes flash traitent aussi les rougeurs diffuses du visage, du cou et du décolleté (érythrose), les cicatrices chéloïdes rouges, les vergetures récentes. D'autres lasers, comme le laser NdYag, peuvent coaguler les varicosités des membres inférieurs : rouges, bleus ou violettes. 

L'absorption de la lumière laser se fait dans l'hémoglobine afin de coaguler les vaisseaux rouges ou bleus. Il peut entrainer une sensation de chaleur, des rougeurs, de l'œdème qui seront atténués par l'application de froid . Le nombre de séances dépend de l'état des vaisseaux et des rougeurs.

L'échosclérothérapie

Cette méthode représente une évolution majeure du traitement des varices, elle permet de traiter avec succès des veines beaucoup plus importantes (en diamètre et en étendue). Cette méthode entre en concurrence avec la chirurgie et le laser endoveineux.

Le produit sclérosant, préparé sous forme de mousse, est injecté dans les varices par l’intermédiaire d’une aiguille ou d’un petit tube introduit dans la veine sous contrôle échographique.

L'échographie permet une grande précision de repérage et une grande sécurité. Elle permet également de contrôler la progression du produit dans les varices lors de l’injection. Elle permet enfin de juger du bon résultat immédiat et de l’efficacité du traitement lors des séances suivantes.

La mousse sclérosante, obtenue à partir des produits sclérosants classiques, permet un meilleur contact avec les varices, et se voit parfaitement à l’échographie.

Après la séance, vous porterez le bas de contention qui vous a été prescrit pendant la durée du traitement (1 à 4 semaines environ). Ses effets secondaires sont identiques à ceux de la sclérothérapie classique. Il peut se produire, rarement, des troubles visuels qui, bien que désagréables, ne se sont jamais avérés ni graves ni durables.

La méthode est peu douloureuse puisqu’elle demande moins d’injections.

A la suite de cette injection, dans la plus grande majorité des cas, une petite inflammation légère et transitoire se produira au point d'injection témoignant de cette inflammation. Elle survient dans les deux ou trois jours et ne demande aucun soin particulier.

Un hématome au point d'injection est habituel, compte tenu de la fréquente mauvaise qualité des parois veineuses. Si la réaction inflammatoire est un peu plus importante, une boule dure et sensible pourra survenir sur le trajet injecté et nécessiter une évacuation lors de la visite suivante, souvent faite à l'aiguille ou avec des lames de bistouri d'ophtalmologie très fines afin d'éliminer la collection de sang enclavée dans le processus de fibrose, évitant ainsi l'apparition d'éventuelles traces pigmentées ou de varicosités.

La sclérothérapie

Ce geste consiste à injecter une substance sclérosante dans la lumière de la veine variqueuse qui va irriter sa paroi et créer, à la suite de l'inflammation obtenue, un processus de fibrose de cette varice. Ainsi le reflux sanguin néfaste superficiel sera stoppé ou diminué.

Ce geste est simple et consiste, par une injection intraveineuse, à introduire le produit sclérosant en un point ou différents points de la varice au contact de sa paroi.

Le port de bas ou collant de contention, posé immédiatement après l'injection, sera nécessaire pour favoriser le contacte du produit sclérosant au niveau de la paroi veineuse et éviter la stagnation de sang qui pourrait provoquer secondairement des taches brunes au niveau de la peau par dépôt d'hémosidérine (pigment du sang).

Il est impératif de signaler au médecin tout antécédents personnel ou familiaux de thrombose, phlébite ou embolie.

Contre indications : trouble génétique de la coagulation : coagulopathie familiale héréditaire telles : déficit en AT3, protéine S, protéine C, facteur V de Leyden…etc.

Dans le cas d'une réaction secondaire inflammatoire ou autre anomalie le médecin prescrira un bilan sanguin destiné à rechercher une éventuelle anomalie génétique.

Traitement des varices avec l'echosclérose

Traitement des varices avec l'echosclérose
  • Injection d'un agent sclérosant sous forme de mousse
  • Repérage des veines malades par echographie